Autonomie et respect de la biodiversité pour plus de durabilité à la ferme de la Mazure – 14

Autonomie et respect de la biodiversité pour plus de durabilité à la ferme de la Mazure – 14

En plein cœur du bocage Normand, Lucie et Colin ont repris une exploitation en cultures conventionnelles il y a quelques années. Avec leur projet d’élevages bovin et ovin en tête, ils remettent en herbe la majorité de leurs 170 hectares, conçoivent et aménagent les prairies en faveur d’un système pâturant tournant. Ils entament ensuite la conversion en bio dès 2016.

Thèmes abordés

  • Élevages bovin et ovin
  • Système herbagé autonome et économe
  • Autonomie alimentaire
  • Bien être animal
  • Vente directe
  • Diminution du temps de travail
  • Autonomie décisionnelle

  • Préservation et contribution de la biodiversité
  • Réimplantation de haies et leurs rôles
  • Vergers
  • Travail avec Implication d’acteurs sur le territoire
  • Préservation des mares et des cours d’eau
  • Prairies naturelles près des cours d’eau
  • Économies d’énergie

Infos pratiques

Circuit gratuit
Durée : 3 h 00 environ

Jours de visites (sous réserve) :
Lundi matin/après-midi
Mardi matin/après-midi
Mercredi matin/après-midi
Jeudi matin/après-midi
Vendredi matin/après-midi

Départ de la visite : La ferme de la Mazure, Montchauvet
Conditions particulières : chaussures de marche ou bottes et selon la météo, prévoir équipements de pluie.

Réservation obligatoire

Bénéficier d’un accompagnement collectif avec le Réseau des CIVAM Normands.
Un accompagnement collectif sous forme de groupe de travail est proposé à l’issue de la visite. Le CIVAM Normandie anime des groupes d’agriculteurs et de ruraux qui travaillent de manière collective à la transition agroécologique. Il accompagne les projets collectifs et durables qui contribuent à dynamiser le tissu socio-économique rural. Il développe des initiatives, teste de nouvelles pratiques et propose des méthodes d’actions basées sur les échanges d’expériences, l’apprentissage entre pairs et la coopération à l’échelle locale et nationale. Ensemble, ils agissent pour une agriculture plus économe et autonome, une alimentation relocalisée au cœur des territoires et des politiques agricoles, pour l’accueil de nouvelles populations et pour la préservation des ressources. Individuel ou collectif, l’accompagnement s’adresse aux agriculteurs qui ont suivi cette visite.

Les CIVAM constituent un réseau de près de 130 associations, qui emploient 250 animateurs-accompagnateurs en 2019 et qui œuvrent depuis 60 ans pour des campagnes vivantes.

Catherine Larinier
Catherine Larinier
Capitalisation et valorisation des expériences
02 35 15 78 03