21 juin 2022

[Appel à projets] Opération de gestion de populations d’espèces exotiques envahissantes (“opérations coup de poing”)

[Appel à projets] Opération de gestion de populations d’espèces exotiques envahissantes (“opérations coup de poing”)
Accueil Actualités [Appel à projets] Opération de gestion de populations d’espèces exotiques envahissantes (“opérations coup de poing”)

Afin de renforcer ces démarches de gestion, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires lance un appel à projets visant à réguler les populations d’espèces exotiques envahissantes, doté d’un budget de 1.4 millions d’euros pour 2022.

L’appel à projets pourra être renouvelé annuellement, sur la période 2022-2025. Sur 2022, 50 projets maximum seront retenus, ce nombre passant à 150 maximum pour chacune des années suivantes.

Date de clôture

Au fil de l’eau

Calendrier

Phase 1 : au fil de l’eau
Phase 2 : instruction classique

Bénéficiaires

Cet appel à projets est à destination des acteurs publics et privés engagés dans des démarches de gestion de populations d’espèces exotiques envahissantes sur le territoire national, en métropole et outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte) : gestionnaires d’espaces naturels, associations de protection de l’environnement, syndicats d’usagers, collectivités territoriales, fédérations d’usagers de la nature, entreprises, opérateurs de l’État.

Projets – Actions éligibles

Le présent appel à projets porte sur des opérations de gestion de populations d’espèces exotiques envahissantes, visant à les réguler (éradication complète, freiner leur propagation ou réduire les impacts sur le territoire national). Elles interviennent en complément des actions menées visant à freiner, voire stopper l’introduction de nouvelles espèces ou de nouveaux specimens d’espèces déjà présentes (contrôles, actions de sensibilisation, surveillance du territoire).

Ces opérations de gestion se traduisent par la suppression de specimens vivants sur un site donné par utilisation de diverses méthodes et un traitement des specimens exportés du site. Une attention particulière sera portée aux risques de dissémination (notamment concernant les espèces végétales) lors de la conduite de l’opération, ainsi qu’aux techniques utilisées, qui peuvent parfois être inefficaces. Des techniques innovantes pourront être mises en place dans le cadre de cet appel à projets.