Le SINP régional

Le SINP régional

Le Système de l’Inventaire du patrimoine naturel constitue le volet «nature, biodiversité et paysages» du système d’information global relatif à l’environnement.

“Dispositif partenarial entre le ministère chargé de l’environnement, les associations, les collectivités territoriales, les établissements publics ou privés, les services de l’État, etc., il vise à structurer les synergies et les coopérations entre les acteurs œuvrant pour la production, la gestion, le traitement, la valorisation et la diffusion des données relatives à l’inventaire du patrimoine naturel institué en application de l’article L. 411-1 A du code de l’environnement.” (Schéma métier du SINP)

L’animation au niveau régional du SINP est confiée aux directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). En Normandie, la mission SINP a été intégrée d’abord à l’Observatoire de la Biodiversité Normandie (OBN) puis ensuite à L’Agence Normande de la Biodiversité et du Développement Durable. Elle fait partie intégrale de nos missions connaissance.

Objectifs du SINP
+

Selon le schéma métier du SINP :

Le SINP a pour objet de structurer les connaissances sur l’état et sur les tendances de la biodiversité au rang des espèces et des populations (faune, flore, fonge), des communautés d’espèces, des écosystèmes (les habitats naturels ou semi-naturels, ainsi que les biotopes, milieux et physionomies de végétations), et sur le patrimoine géologique, pédologique, minéralogique et paléontologique. Il vise à mettre à disposition ces connaissances au plus grand nombre, de manière utile et fiable, et selon les réglementations en vigueur.

Périmètre du SINP
+
  • métadonnées
  • données d’observation
  • données de synthèse
  • données de référence
  • données descriptives
Données du SINP
+

Les données du SINP comprennent en particulier :

  • les données de l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et
    floristique (Znieff) ;
  • les inventaires nationaux d’espèces et les données d’atlas de répartition ;
  • les suivis, notamment nationaux, d’espèces et d’écosystèmes entrant dans les
  • programmes de surveillance de la biodiversité ;
  • les données des programmes de sciences participatives et citoyennes du patrimoine
    naturel et géologique ;
  • les inventaires et les cartographies des habitats et des végétations, dont en particulier les
    données du programme de cartographie nationale des habitats terrestres (Carhab) et les
    données du programme de cartographie des habitats benthiques ;
  • les inventaires et suivis locaux ou territoriaux dont :
    –  les atlas de la biodiversité communale (ABC) ;
    –  les suivis temporels locaux ou territoriaux visant à surveiller l’état de la
    biodiversité, notamment dans le cadre des observatoires territoriaux de
    biodiversité ;
  • les inventaires et suivis au sein des espaces protégés ;
  • les données de l’inventaire national du patrimoine géologique (INPG) ;
  • les données d’inventaire sur les sols (Gis Sol)
  • les données du dépôt légal des données brutes de biodiversité issues des projets, plans
    et programmes faisant l’objet d’une évaluation environnementale et/ou d’une
    dérogation espèces protégées, et versées au travers du téléservice DEPOBIO ;
  • les données produites sur le territoire national par des acteurs étrangers ou dont
    l’emprise géographique de collecte est supranationale, partagées via le Global
    Biodiversity Information Facility (GBIF) ;
  • les données des programmes de recherche et dispositifs d’observation pilotés par les
    organismes, unités ou groupements de recherche, et les autres infrastructures de
    recherche, données et métadonnées fédérées notamment par le pôle national des
    données de biodiversité (PNDB) ;
  • les données des collections naturalistes, notamment de l’infrastructure de recherche
    ReColNat.

Les données du SINP comprennent également les données du patrimoine naturel collectées au
travers notamment des systèmes d’information suivants :

  • le système d’information des mesures compensatoires ;
  • le système d’information sur les espaces réglementés au titre du patrimoine naturel ;
  • le système d’information sur les aires marines protégées ;
  • le système d’information des trames vertes et bleues ;
  • le système d’information de la convention sur le commerce international des espèces de
    faune et de flore sauvage (Cites) ;
  • le système d’information sur les espèces exotiques envahissantes (EEE);
  • le système d’information de la conservation des espèces et des habitats ;
  • le système d’information des plans nationaux d’action ;
  • le système d’information sur l’encadrement des usages du patrimoine naturel ;
  • le système d’information Natura 2000 ;
  • le système d’information relatif à la gestion adaptative des espèces ;
  • le système d’information des récifs coralliens et mangroves ;
  • le système d’information de la pêche et aquaculture en eau douce ;
  • le système d’information de la planification de l’eau et des milieux aquatiques ;
  • le système d’information de la directive-cadre « stratégie pour le milieu marin » ;
  • le système d’information sur les contrôles de police de l’eau et de la nature ;
  • le système d’information de la chasse ;
  • le système d’information des pêches et de l’aquaculture en mer ;
  • le système d’information de la statistique agricole ;
  • le système d’information de l’inventaire national des ressources forestières.
Diagramme de flux de données dans le SINP

pour aller plus loin…

Agata Wódka-Gosse
Agata Wódka-Gosse
Système d’Information Nature (SINP) – Observatoire Biodiversité Normandie
02 35 15 78 08
Ludmilla Treffle
Ludmilla Treffle
Chargée d’étude – Observatoire Biodiversité Normandie
02 35 15 78 05