23 mars 2021

[Retour sur] Atelier technique Développer les projets LIFE en Normandie

[Retour sur] Atelier technique Développer les projets LIFE en Normandie
Accueil Actualités [Retour sur] Atelier technique Développer les projets LIFE en Normandie

Le programme LIFE est l’instrument financier de la Commission européenne entièrement consacré à soutenir des projets dans les domaines de l’environnement et du climat. Il s’adresse à des porteurs de projets aussi bien publics que privés et vise à financer des projets portant sur la conservation d’espèces et d’habitats, la protection des sols, l’amélioration de la qualité des eaux, l’atténuation ou l’adaptation au changement climatique, etc.

Et pourquoi pas un LIFE ?

Depuis sa création, en 1992, plus de 5 400 projets LIFE ont vu le jour en Europe, mais très peu en Normandie, alors que ces projets permettent la mise en œuvre d’actions de protection de la biodiversité efficaces, adaptées au contexte local et multidisciplinaires.

Afin de dépasser les appréhensions liées à ce type de programme, l’ANBDD organisait le 26 janvier 2021 un atelier technique pour aider d’éventuels futurs porteurs de projets à s’approprier les spécificités de cet outil.
Cet atelier a réuni une vingtaine de personnes mêlant des intervenants déjà engagés dans un dispositif LIFE ou en ayant une bonne connaissance, et des acteurs normands actuellement en cours de réflexion sur des problématiques écologiques importantes pour la région et à la recherche de moyens pour mettre en œuvre des actions de préservation de la biodiversité de grande envergure.
La matinée était consacrée à la présentation des dispositifs LIFE et de plusieurs retours d’expériences. L’après-midi était un temps d’échanges autours des idées émergentes de projets LIFE normands.

Comment ça marche ? Les dispositifs techniques et administratifs

Les présentations :

  • Éléments de contexte : la politique biodiversité de l’Union européenne et La nouvelle programmation LIFE pour la période 2021-2027, par Yoann Clouet (Antenne de la Région Normandie à Bruxelles)
  • Comment déposer un projet LIFE ?, par Carine Douville (ANBDD)

On retient des interventions…

  • Le programme LIFE œuvre à la réalisation des politiques biodiversité, climat, et agriculture de la Commission, à la mise en œuvre des directives européennes (Directive Oiseaux, Directive Habitats) et des stratégies biodiversité européennes.
  • Le LIFE s’appuie sur un règlement, lui-même complété par des programmes de travail multi-annuels qui définissent concrètement les objectifs et les modalités du fonctionnement. Le LIFE finance les projets à travers des subventions à l’action, via des appels à projets annuels, publiés généralement au printemps.
  • Les projets proposés peuvent être de plusieurs types, qui se décomposent eux-mêmes en sous-catégories.
  • Les porteurs de projets peuvent être accompagnés tout au long de leur projet, notamment par des moniteurs administrateurs et techniques comme l’EASME et le MTE, qui assurent une assistance technique très réactive, fructueuse et utile. Un AMI est également publié pour apporter une assistance technique pour le montage de quelques projets sélectionnés (accompagnement réalisé par Enviropea).

… Et sur la future programmation 2021-2027

  • Le programme LIFE 2017-2020 se termine. La prochaine programmation concerne la période 2021-2027. Ce LIFE 2021-2027 élargit le périmètre des programmes précédents. Le LIFE Environnement comprend dorénavant les sous-programmes Nature et Biodiversité, Mitigation et adaptation au changement climatique, Transition vers l’énergie propre et enfin Economie circulaire et qualité de vie.
  • Un changement important : le cofinancement se fera à hauteur de 75% pour tous les projets du volet Nature et Biodiversité (auparavant, 60% de cofinancement et 75% uniquement pour les projets portant sur les espèces et habitats dits prioritaires au titre des DO et DHFF). Par contre, pour le volet Changement climatique, le cofinancement restera à 60 %.
  • La nouvelle programmation LIFE sortira au printemps 2021, le règlement 2021-2017 est en cours de rédaction et sortira également au printemps, le prochain programme multi-annuel portera sur la période 2021-2024.

Retours d’expériences, trois projets LIFE inspirants, et échanges avec les participants

Les présentations :

  • Le LIFE Anthropofens, Jérémy Lebrun (Conservatoire d’espaces naturels de Normandie)
  • Le LIFE Avaloirs, Benjamin Beaufils (Parc naturel régional Normandie-Maine)
  • Le LIFE Prairies Bocagères, Thibaut Goret (NATAGORA)

On l’a dit durant l’atelier

  • Le LIFE permet d’être ambitieux, engageant des programmes à long terme et avec plusieurs partenaires.
  • Il faut bien choisir en amont son type de projet LIFE dans tous ceux proposés.
  • Les projets doivent démontrer des techniques innovantes, tendre vers une plus grande valeur ajoutée des actions et vers les meilleures pratiques, en insistant sur la reproductibilité et la transférabilité des actions.
  • Il est également conseillé d’utiliser au maximum les outils/méthodes existants et développés par l’UE.
  • Le LIFE est assez souple et flexible quand on a besoin de faire évoluer le projet.
  • Ne pas hésiter à prévoir un projet sur le long terme (8-10 ans). Mais bien se border pour évaluer la pérennité des actions avec tous les partenaires impliqués (signature d’engagements…).
  • Le portage d’un projet multi-partenarial nécessite un portage politique, pour emporter l’adhésion et l’engagement des acteurs locaux.
  • L’anticipation est l’un des maîtres-mots. La préparation du dossier de candidature nécessite environ 1 an de travail, ne pas négliger le travail de documentation préalable (projets LIFE déjà réalisés, littérature déjà publiée…), les autorisations administratives qui seront nécessaires, …
  • Bien connaître ses partenaires est vraiment un plus.
  • Un dossier retoqué n’est jamais du temps perdu, les recommandations seront toujours utiles pour améliorer le prochain dossier.
  • Evaluer le projet est fondamental, tant sur les indicateurs des bénéfices pour la société, que ceux sur les services écosystémiques.
  • Certains projets ou actions peuvent relever d’autres programmes de financement, comme ceux impliquant les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche (Horizon Europe).
  • Les acteurs de la biodiversité normande ont plusieurs potentiels projets LIFE en tête : l’Hydrologie et la conservation de la tourbière du Marais Vernier, les pelouses sèches de la vallée de la Seine…
  • La question des cofinancements peut être un frein au développement des projets LIFE, la mobilisation des financeurs institutionnels normands est primordiale.
  • Le montage et le portage d’un projet LIFE occasionnent des coûts et un investissement en temps pour les structures qui s’engagent, et qui peuvent constituer un frein au déploiement des projets. Le soutien des instances politiques et financières est nécessaire.

Les sites et ressources utiles

Sur les financements

Documents européens

En savoir plus sur les projets LIFE présentés

Cet atelier fait partie de la programmation du réseau normand des gestionnaires d’espaces naturels.

Contacts à l’Agence

Carine Douville
Carine Douville
Accompagnement à l’émergence de projets
02 35 15 78 04

Delphine Loisel (Joux)
Delphine Loisel (Joux)
Réseau des gestionnaires d’espaces naturels – Entreprises
02 35 15 78 09

Retour