19 septembre 2022

[Projet Régional] LES CHARACÉES : un nouvel indicateur de gestion des mares littorales

[Projet Régional] LES CHARACÉES : un nouvel indicateur de gestion des mares littorales
Accueil Actualités [Projet Régional] LES CHARACÉES : un nouvel indicateur de gestion des mares littorales

Une étude sur les Characées, à l’échelle de sept territoires littoraux gérés par le Syndicat Mixte Espaces littoraux de la Manche (SyMEL), s’est terminée après deux années de prospection (2020/2021). Elle a été réalisée grâce à des fonds régionaux et européens (FEADER) dans le cadre de l’appel à projets lancé par la Région en 2019 “Études et programmes d’intérêt régional en faveur de la biodiversité”.

L’objectif de ces travaux était d’accroitre la connaissance de ce groupe taxonomique encore méconnu et de mettre en évidence l’intérêt de ces taxons comme indicateur de l’état général et de la dynamique des mares.

Réseau de mares et de dépressions dunaire © T. Prey

Au total 192 mares et dépressions humides ont fait l’objet d’une prospection ciblée. Pour chaque mare, outre la présence des espèces de Characées, des paramètres écologiques ont été récoltés (turbidité, profondeur, épaisseur de vase, etc.). Ces éléments ont été recueillis dans l’objectif d’analyser les conditions favorables aux diverses Characées à l’échelle de la dition et de constituer ainsi une base de données suffisante pour des analyses statistiques.

A travers un stage de Master 2 ECOCAEN cette analyse a pu avoir lieu notamment concernant la sensibilité des Characées par rapport à l’épaisseur de vase, la profondeur, la compétition avec les phanérogames, le régime hydrologique… De plus, des données sur les cortèges d’amphibiens ont pu être intégrées à l’analyse et testées vis à vis de la corrélation entre la présence de Characées et certaines espèces d’amphibiens. Les résultats de ces analyses ont conforté et précisé, sur le territoire étudié, l’écologie des taxons de Characées. Ils ont également permis de fournir au SyMEL, organisme gestionnaire des terrains du Conservatoire du littoral, des outils de compréhension et d’identification de l’état écologique des mares.

15 taxons recensés

Au total, 15 taxons ont pu être recensés sur le territoire d’étude dont certaines espèces peu communes comme Chara polyacantha, C. intermedia, Chara vulgaris var. crassicaulis ou Tolypella glomerata. Cela représente 42% de la charoflore connue à l’heure actuelle en Normandie soit 50% de la charoflore du département de la Manche. L’abondance des Characées est assez marquante à l’échelle de la dition puisque 60% des mares (sur les 192 mares échantillonnées) hébergent au moins une espèce de Characées.

Journée de formation du 20/09/21 © Tanguy PAIN

En complémentarité des prospections de terrain, des formations pour la reconnaissance des Characées ont été réalisées à l’attention des gardes gestionnaires du SyMEL puis à différents gestionnaires de milieux naturels de Normandie.

Cette étude a permis d’augmenter de manière importante la connaissance sur ce groupe à l’échelle du département de la Manche, d’augmenter leur visibilité et leur prise en compte dans la gestion et l’analyse des enjeux de conservation de la biodiversité d’une part importante de la frange littorale de ce département. Ce territoire de la Manche et notamment les milieux dunaires portent une forte responsabilité pour la conservation de ces herbiers à Characées à l’échelle régionale.

En 2022, une analyse des paramètres physico-chimiques de l’eau de certaines mares abritant des Characées a été réalisée. L’objectif était d’étayer les résultats déjà acquis sur la répartition et les exigences écologiques des Characées en matière de qualité de l’eau et d’observer des tendances. Les prospections se sont réalisées au printemps et en été en relevant 9 paramètres (Température, O2 dissous, pH, Conductivité relative, Salinité, NO3-, NO2-, CaCO3, PO43-).

Tableau 1 : liste des taxons observés associés aux indices de rareté et de leurs occurrences; C:Commun, AC: Assez commun, AR: Assez Rare, R: Rare, RR: très rare, RRR: très très rare, NE: non évalué.

L’analyse des données a permis d’identifier que la présence des herbiers à Characées influence les valeurs du carbonate de calcium et de la conductimétrie des mares. La présence relativement importante des Characées dans ces mares est liée en partie à l’absence ou aux très faibles quantités de nitrates et d’ortophosphates également mesurés lors de la campagne de terrain. On notera aussi les fortes variations saisonnières des paramètres mesurés dans ce type de biotope. Il est donc important de réaliser ce type de mesures plusieurs fois par an et sur plusieurs années afin d’obtenir des éléments précis et comparables.

Mare du site de Lindbergh à Chara major et C. polyacantha © T. Prey

Pour en savoir plus sur ce projet https://www.symel.fr/?bfd_download=plaquette-de-presentation-du-projet :

Rédaction : Timothée PREY (CBN Brest) & Tanguy PAIN (SyMEL)