19 septembre 2022

[Enquête régionale] Fourmis rousses de Normandie & Coccinelle des fourmilières

[Enquête régionale] Fourmis rousses de Normandie & Coccinelle des fourmilières
Accueil Actualités [Enquête régionale] Fourmis rousses de Normandie & Coccinelle des fourmilières

Le GRETIA (Groupe d’étude des invertébrés armoricains) a initié une enquête sur les fourmis rousses ou des bois, dans le cadre de l’ERFA (Enquête sur la Répartition des Fourmis Armoricaines). Cela concerne les trois espèces de fourmis qui construisent des dômes principalement constitués de brindilles ou d’aiguilles et pouvant atteindre 1,5 m de haut : Formica polyctena, F. rufa et F. pratensis. Cette dernière est surtout présente dans les lisières forestières, le bocage et les landes.

En Normandie, bien que ne faisant pas partie du groupe des fourmis forestières mais assez proche d’elles, une quatrième espèce a été ajoutée : Formica sanguinea qui peut construire des petits dômes, elle se rencontre principalement dans les landes et en forêt.

 Dôme de fourmi rousse, ici Formica polyctena en forêt des Andaines (photo : Michel AMELINE)

Cette enquête a pour objectif de mieux connaître leur répartition et leur écologie dans l’ouest de la France. Pour cela, il est intéressant de noter certaines informations comme la taille de la colonie (nombre de dômes), le type de peuplement forestier (essences d’arbre, âge, futaie ou taillis).

Vous pouvez participer à cette enquête en adressant vos observations en mentionnant le nom du collecteur, la date et le lieu exact (si possible les coordonnées géographiques) au GRETIA antenne de Normandie accompagnée de 5 à 10 fourmis collectées et conservées dans un peu d’alcool à 60%, pour l’identification. Les tubes peuvent être accompagnés de la fiche suiveuse ci-jointe.

Voici la cartographie actuelle des observations en Normandie :

Carte établie d’après les données disponibles dans la Bdd du GRETIA au 31.08.2022
Travail réalisé à partir du logiciel QGIS version 3.24.2-Tisler. Sources des fichiers : limites départementales : IGN : GEOFLA® 2016 Départements France Métropolitaine ; Limite du Massif armoricain : Marie-Laure Le Jeanne, avec la collaboration de Jean Plaine – ©GRETIA, tous droits réservés

En parallèle, l’atlas des coccinelles du Grand Ouest est en cours et les prospections se poursuivent jusqu’en 2024.

Une espèce de coccinelle, qui ressemble à s’y méprendre à la classique Coccinelle à sept points, s’observe fréquemment sur les nids de fourmis rousses. Elle bénéficie de la présence de ces dernières, la larve vivant dans les fourmilières sans être inquiétée par ces redoutables prédateurs. Appelée Coccinella magnifica, la coccinelle des fourmilières doit donc être recherchée au niveau de ces dernières, éventuellement par battage de la strate arbustive à l’aide d’un parapluie japonais. Toute observation contribuera à dresser sa répartition dans l’ouest de la France et à compléter la suivante, certainement lacunaire !

Critères d’identification externes de Coccinella magnifica (Réalisation : Christian GOYAUD / Les Naturalistes Vendéens)

Les critères de reconnaissance externes permettant de la distinguer de Coccinella septempunctata sont illustrés ci-dessous.

En cas de doute, le prélèvement d’un spécimen sera nécessaire pour confirmer l’identification.

Répartition connue de Coccinella magnifica dans le nord-ouest de la France (Réalisation : Olivier DURAND / GRETIA )

Vos observations peuvent être transmises aux myrmécologues référents, Michel Ameline (michel.ameline@hotmail.fr) pour la Normandie ou à Clément Gouraud (clementgouraud@hotmail.fr), coordinateur de l’ERFA, ou bien être saisies directement sur la base de données Géonature du GRETIA.

Pour en savoir plus sur les fourmis rousses : ici ; et sur la coccinelle des fourmilières : ici

Rédaction : Antoine RACINE, Michel AMELINE, Clément GOURAUD (GRETIA)