4 janvier 2023

[Retour sur l’atelier technique] Le financement participatif au service des aires protégées

[Retour sur l’atelier technique] Le financement participatif au service des aires protégées
Accueil Actualités [Retour sur l’atelier technique] Le financement participatif au service des aires protégées

Le web-atelier technique “Le financement participatif au service des aires protégées”, organisé par l’ANBDD – dans le cadre du Réseau des gestionnaires d’espaces naturels de Normandie – a réuni une trentaine de participants fin novembre 2022.

Aujourd’hui, plusieurs plateformes de financement participatif sont régulièrement utilisées par les associations naturalistes locales.

Dans le cadre du projet “Phoques en baie d’Orne : Suivre et protéger le groupe de phoques de l’estuaire de l’Orne (Calvados) en impliquant les usagers de la baie”, le moteur de recherche solidaire Lilo est utilisée par le Groupe mammalogique normand. Lilo génère des flux financiers constants, après un pic souvent plus important au début. HelloAsso a été utilisé par le Groupe ornithologique normand et le Groupe mammalogique normand pour financer respectivement des atlas ornithologiques et le projet Piq’Caen. Le système de HelloAsso est souple et le module de financement facilite le traitement administratif et financier, en permettant de récolter des dons, de générer automatiquement des attestations mensuelles, des reçus fiscaux… Par contre, ces plateformes semblent peu adaptées à l’achat de foncier.

La plateforme Kiwaï permet à des particuliers d’investir dans des projets de transition écologique et de proximité dans la région Normandie. Ainsi, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Normandie a pu collecter de cette manière 100 000 € pour son projet d’acquisition de 25 ha de prairies humides dans l’Eure, les Près de l’Abbaye, à Corneville-sur-Risle.

La Fondation du Patrimoine propose un appel à projet “Patrimoine et biodiversité”, renouvelé deux fois par an (avril et octobre). Trois critères principaux sont retenus pour cet AAP : un bâti plus vert (éco-rénovation, biodiversité, bâtiments liés au cycle de l’eau), nature aménagée et biodiversité, espaces naturels, littoraux et biodiversité. La Fondation propose également des abondements de 1 € pour 1 € pour les régions pilotes comme en Normandie.

Au fil des échanges, on a dit aussi

Les retours des intervenants montrent que le temps administratif n’est pas à sous-estimer. Il est important de bien présenter les projets, de mener une forte campagne de communication pour les faire connaître au début et donner par la suite des nouvelles régulières de l’état d’avancement des actions. L’origine des donateurs peut être très variée, ce qui est valorisant pour les structures. Ce travail vaut le coup puisque les opérations fonctionnent bien.

Au final, on s’aperçoit que l’on peut mobiliser des fonds pour des projets eux-mêmes participatifs. Les gens s’approprient mieux les projets participatifs.”

Pour des montants de collecte importants, il faut faire attention aux seuils maximum de collecte. Le recours à un commissaire aux comptes est indispensable dans certains cas, mais c’est alors une prestation supplémentaire à prendre en compte dans le budget associatif.

Même si le projet n’est pas sélectionné dans un appel à projet, le temps passé à le formaliser et à réfléchir en amont peut servir par la suite. Les idées peuvent être remontées à l’ANBDD, qui se charge de recenser les projets régionaux pour mieux flécher les financements.

Merci aux intervenants pour leurs témoignages, qui ont permis de nourrir les échanges avec les participants et d’offrir certainement des perspectives nouvelles pour de futurs projets.

Quelques documents utiles
+

RAPPORT – Le financement participatif au service de la biodiversité. État des lieux
Office français de la biodiversité, octobre 2022, 12 p.

ARTICLE – Financement participatif : des conditions d’accès élargies pour les collectivités !
Aides-territoires, 16 décembre 2021

ARTICLE – Le label financement participatif
Ministères Écologie Énergie Territoires, 16 novembre 2022

ARTICLE – Dans quels cas une association doit recourir à un commissaire aux comptes ?
Service public, 1 mars 2022 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la vie associative