Actions en faveur des structures sociales

Actions en faveur des structures sociales

L’ANBDD en partenariat avec la Métropole Rouen Normandie et le Département de la Seine-Maritime, valorise les actions menées par des travailleurs sociaux du territoire normand.

Il n’est pas toujours simple de mettre en place des actions pour leurs bénéficiaires avec une approche liée au développement durable . Comment s’y prendre ? Comment font les autres travailleurs sociaux ?
Chaque fiche – présentant un projet – décrit en bref les différentes étapes de l’action : l’essentiel, l’origine du projet, les points de vigilance, les clés de réussite, le budget et les partenaires.

Sommaire

MON APPARTEMENT ÉCO-CITOYEN
Un lieu aménagé en condition réelle pour conseiller les habitants
Centre Social Étienne Pernet

“Mon appartement éco-citoyen” situé sur les Hauts de Rouen est conçu comme un appartement témoin aménagé avec la participation des habitants des quartiers alentours. Véritable lieu ressource, il a pour objectif de sensibiliser les habitants au “mieux vivre dans son logement” pour améliorer leur cadre de vie et leur permettre de participer et d’échanger sur leur savoir faire : aménagement, entretien, réparation, économie
d’énergie, bien-être et santé, alimentation, etc. Les habitants, les écoles, les associations et les structures sociales viennent visiter l’éco-appartement ou participent gratuitement aux ateliers animés par de nombreux partenaires de la Métropole Rouen Normandie : fabrication, création, bricolage, cuisine, jardinage, etc. L’appartement accueille également des expositions, des conférences-débats, des projections thématiques et dispose d’un espace bibliothèque. Ce lieu, co-construit avec les habitants, est en constante évolution.

L’origine du projet
+

En 2019, un événement est organisé par le centre social avec des animations sur les écogestes de la vie quotidienne. Les animations rencontrent un fort succès qui conduit les acteurs sociaux et les bénévoles à imaginer un lieu qui pourrait offrir des ateliers tout au long de l’année. Un diagnostic social du territoire (contrat de ville) est déjà engagé dans la thématique du “bien vivre dans son logement”. Après enquête auprès des bailleurs sociaux, des partenaires et des habitants pour connaître les besoins, quatre thèmes sont identifiés : hygiène, déchets, nuisibles et économie d’énergie. Des actions ponctuelles sont menées autour de ces problématiques. Un lieu unique, ouvert et accessible à tous, permettrait de mieux planifier les ateliers, d’assurer la coordination entre les partenaires et offrirait un programme d’animation annuel.

6 raisons pour agir
+

1. CRÉER un lieu d’accueil et d’échanges
pour les habitants.
2. MOBILISER les partenaires sur un
lieu unique.
3. LUTTER contre l’isolement des
habitants.
4. DYNAMISER le quartier.
5. DISPOSER d’un outil pédagogique.
6. FAVORISER le faire ensemble et la
mise en pratique.

FABRIQUER ET METTRE À DISPOSITION UNE BOÎTE À DONS
La solidarité au service des habitants
Centre social La Zertelle au Trait

Fin 2020, le centre social La Zertelle au Trait et la
ressourcerie RESISTES organisent pour les habitants trois ateliers participatifs et solidaires sur la fabrication d’une boîte à dons ou “Givebox” : un meuble avec quelques étagères, réalisé à partir de matériaux recyclés. Le principe de cette boîte à dons, accessible à tous, est basé sur l’échange, le partage et l’entraide. Les habitants déposent ce qu’ils n’utilisent plus et/ou prennent ce qu’ils veulent : objets ou meubles, vaisselle, petits électroménagers, etc. Les articles trouvent rapidement preneurs et de nouveaux objets sont déposés chaque jour. Ce “turn over” confirme l’intérêt es habitants pour ce projet solidaire. Un moyen aussi de donner une seconde vie aux objets. La boîte à dons est installée dans le local du centre social pour la protéger des intempéries, faciliter la gestion des dons et d’encourager la cohésion entre les habitants pour susciter de nouveaux projets.

L’origine du projet
+

Une boîte à dons en bois avait déjà été installée dans la cour du centre social et connaissait une très bonne rotation des articles. Le meuble n’étant pas résistant contre les intempéries, il finit par s’abimer et fut retiré. À la suite des confinements successifs de 2020, les habitants du Trait ont exprimé le besoin de recréer du lien social autour de projets solidaires. Pour y répondre, le Centre social La Zertelle – lieu d’initiatives portées par les habitants et appuyées par une équipe dynamique et motivée – choisit de fédérer les habitants autour d’un projet commun : fabriquer une nouvelle boîte à dons. Le centre social profite d’un atelier participatif gratuit réservé aux structures sociales proposé par la Métropole Rouen Normandie et animé par la ressourcerie RESISTES pour créer et installer une boîte à dons dans leur structure.

4 raisons pour agir
+

1. CRÉER du lien social entre les habitants.
2. BÉNÉFICIER d’un système solidaire.
3. ÉCONOMISER de l’argent et des ressources naturelles
4. DONNER une seconde vie aux objets.

APPRENDRE À RÉDUIRE LES DÉCHETS
Pour être bien dans son logement et dans son quartier
Contrat Local de Santé

Depuis 2003, dans le cadre du Contrat Local de Santé (CLS), la Ville de Saint-Etienne-du-Rouvray organise un mini forum dans chaque quartier prioritaire de la ville : Cotton, Macé, Saint-Just, Wallon, Robespierre, Hartmann, La Houssière, Thorez, Grimau. Ces temps de partage ont lieu entre avril et octobre et se formalisent par 4 à 5 ateliers installés en extérieur au pied des immeubles, un soir de semaine entre 16h et 19h. Les habitants sont invités à participer à des animations autour de bonnes pratiques : réparation des appareils électroménagers, préparation de plats avec des restes, fabrication de jardinières et de plantation, tri des déchets, création d’objets à partir de tissus de récupération, etc. Ces animations offrent aux résidents – et plus particulièrement aux personnes les plus vulnérables – la possibilité de développer de nouveaux comportements favorables à leur bien-être et leur santé et de les sensibiliser aux risques sanitaires liés à l’environnement.

L’origine du projet
+

Pour constater les problèmes d’insalubrité (encombrants, jets de déchets, etc.), agents de la ville, bailleurs sociaux, GUSP (Gestion Urbaine et Sociale de Proximité) et habitants ont marché ensemble dans les quartiers de la ville. Grâce à cet état des lieux, un diagnostic est réalisé et permet au CLS de la ville d’envisager des actions pour améliorer le cadre de vie et la réappropriation des espaces verts par les habitants. Un moyen aussi pour les acteurs sociaux de créer des liens avec les habitants, notamment ceux ne fréquentant pas les structures sociales de la ville.

4 raisons pour agir
+
  1. Améliorer le cadre de vie et le bien-être des habitants.
  2. Créer des liens entre les acteurs locaux et les habitants.
  3. Apprendre à réutiliser, recycler et réparer pour économiser.
  4. Faciliter la réappropriation de l’espace public par les résidents.

JARDIN PARTAGÉ
Un pas vers une bonne santé
Confédération Syndicale des Familles à Saint-Etienne-du-Rouvray

La Confédération Syndicale des Familles (CSF) de Saint-Etienne-du-Rouvray a mis à la disposition des habitants d’un quartier de la ville, un jardin partagé appelé
« Jardin des rêves fleuris ». Cet espace situé au cœur des habitations et proche de l’école a pour but d’améliorer la qualité de vie des habitants et des acteurs locaux. Les habitants volontaires – même de façon occasionnelle – cultivent, récoltent, entretiennent le jardin (légumes, fruits et fleurs) et participent aux animations. Cet espace favorise également la prise de conscience des enjeux autour de l’environnement et de la santé offrant l’opportunité de former et de concevoir de nouveaux projets dont certains sont pilotés par les habitants. Mais surtout, il favorise l’interconnaissance entre les résidents et les acteurs du territoire.

L’origine du projet
+

À l’occasion du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), le quartier de Wallon bénéficie d’une profonde rénovation et de nouveaux aménagements. Pour ce quartier jusqu’ici délaissé et soumis au vandalisme et à la délinquance, les résidents ont souhaité disposer d’un espace pour améliorer leur cadre de vie et se réapproprier leur quartier. Une réflexion s’engage pour aménager un espace de bien-être, attractif et favorable à la création de liens et de partage entre les habitants.

5 raisons pour agir
+
  1. Améliorer le cadre de vie et le
    bien-être des habitants.
  2. Impliquer les habitants dans un projet commun.
  3. Favoriser l’interconnaissance entre les acteurs et les générations.
  4. Faciliter la réappropriation de l’espace public par les habitants.
  5. Se reconnecter avec la nature.

LA MOBILITÉ
Un enjeu social incontournable pour sortir de l’isolement
Util’Emploi à Rouen

Util’Emploi propose à ses bénéficiaires du RSA et ses salariés des sorties afin de faire connaître des lieux culturels en accès gratuit ou les faire participer aux ateliers sur des sites qu’ils ne connaissent pas. Lors de ces déplacements, les participants utilisent les transports en commun pour se rendre de leur domicile au lieu indiqué pour la visite. Cet exercice leur permet de découvrir des lignes de bus et de métro du Réseau Astuce de la Métropole Rouen Normandie qu’ils n’ont jamais utilisé. C’est aussi un moyen de faire sortir les bénéficiaires de l’isolement et de créer une dynamique au sein du groupe.

L’origine du projet
+

Les personnes en rupture avec la société ont pour la plupart renoncé aux activités et aux sorties en raison des difficultés pour se déplacer (contraintes financières ou psychologiques, méconnaissance du territoire, isolement, etc.). Util’Emploi est une structure de l’Économie Sociale et Solidaire conventionnée par le Département de la Seine-Maritime : accompagnement ASPRAI (Accompagnement Socio-Professionnel Renforcé en Association Intermédiaire). Elle a pour objectif de proposer des actions collectives à ses bénéficiaires pour faciliter leur insertion professionnelle. Chaque année, l’association organise des actions comprenant des visites (ex : Hôtel du Département, Musée de la Corderie Valois, bibliothèque municipale, etc.) et des ateliers animés par des partenaires sur la mobilité ou d’autres thèmes (sophrologie, budget, etc.).

4 raisons pour agir
+
  1. Sortir les bénéficiaires de l’isolement.
  2. Créer des liens sociaux.
  3. Découvrir des lieux culturels en accès gratuit.
  4. Connaître l’ensemble des lignes du Réseau Astuce.

Séverine Hardy
Séverine Hardy
Chargée d’étude et de veille
02 35 15 78 06
Catherine Larinier
Catherine Larinier
Capitalisation et valorisation des expériences
02 35 15 78 03