Actions en faveur de la mobilité en milieu rural

Actions en faveur de la mobilité en milieu rural

Dans le cadre du projet “Développement de la mobilité durable dans les territoires ruraux, un levier pour leur attractivité”, l’ANBDD et la Fédération de la Manche Familles Rurales réalisent des retours d’expériences sur des actions réussis pour porter à connaissance et inspirer d’autres territoires.

Vous trouverez des exemples de solutions de mobilités (covoiturage, autopartage, mobilités actives, transport solidaire…) ou des solutions pour limiter les mobilités tout en répondant aux besoins des habitants.
Chaque fiche détaille une action, les raisons de l’implication du porteur de projets, les partenariats avec d’autres acteurs du territoire, les difficultés rencontrées et les perspectives envisagées. Des documents utiles sont également mis à disposition.

Sommaire

Carrouges et Parc naturel régional
Normandie-Maine

URBANISME TACTIQUE : Expérimenter des aménagements temporaires sur la place centrale du bourg avec concertation

Lauréate du programme Petites villes de demain, le village de Carrouges souhaite revitaliser son centre-bourg. La requalification des espaces publics du bourg est prioritaire pour améliorer le cadre de vie de la commune. D’autres usages que ceux dédiés à la voiture sont à imaginer, afin de mieux partager l’espace public, mais cette évolution ne fait pas toujours consensus.
Pour faciliter cette transition, le Parc naturel régional Normandie-Maine (PNRNM) accompagne la commune. Collectivité et Parc mènent ensemble une démarche participative innovante d’urbanisme transitoire sur la place centrale du bourg : la place du Général Leveneur. Pendant près de trois mois, des aménagements provisoires sont installés, des temps de concertation sont menés et des animations sont proposées à la population.

L’origine du projet
+

Quand la commune se lance dans un projet de
revitalisation, la question du partage et de la réappropriation de la place Leveneur est au cœur des réflexions. L’accessibilité piétonne y est peu lisible, peu sécurisée, et peu qualitative. De trop grandes surfaces sont dédiées à la circulation automobile, ce qui la rend peu attractive pour d’autres utilisations. Couverte d’un revêtement imperméable, cette minéralisation intégrale accentue le phénomène d’îlot de chaleur et augmente le ruissellement des eaux de pluies. Consciente que la dépendance à la voiture est forte, comme dans la plupart des territoires ruraux, la municipalité souhaite modifier cet espace en prenant le temps de la concertation avec les habitants et, plus largement, avec tous les usagers de la place.

Multibrin

CONCIERGERIE DE VILLAGE : offrir des services de proximité en territoire peu dense

En plein cœur de la campagne du département de l’Eure, Chennebrun, commune de 130 habitants, a trouvé la recette pour faire vivre son centre de village : une conciergerie rurale. Le projet est porté par une association, ADS Insertion, qui donne au projet une dimension d’insertion socio-professionnelle. Elle loue les locaux à moindre coût à la municipalité, qui est à l’initiative du projet. La boutique nommée Multibrin propose de nombreux produits locaux et de multiples services : épicerie de produits locaux et de première nécessité, relais de poste, dépôt de pain, etc. Le commerce de proximité multiplie les initiatives pour éviter aux habitants de faire de nombreux kilomètres et devient un lieu d’échanges et de convivialité.

L’origine du projet
+

Chennebrun n’est pas épargnée par la désertification des commerces dans les campagnes. Quand le village perd sa dernière boutique, une boulangerie, c’est toute la commune qui s’en trouve affectée. Il faut dorénavant parcourir 24 km aller/retour pour trouver du pain. Le Maire déplore également le manque de lien social induit par l’absence de commerce. L’élu veut redonner de l’attractivité à son territoire et souhaite disposer d’un lieu où les habitants pourraient se rencontrer et échanger. Il réfléchit à la création d’un magasin offrant de multiples services. Une première étude de faisabilité est confiée à la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) qui conclut que le projet n’est pas viable. Déterminé, il cherche alors un autre modèle économique.

Rézo Pouce

UN RÉSEAU D’AUTO-STOP ORGANISÉ et solidaire pour partager les trajets du quotidien

Les formules d’auto-stop encadrées par les pouvoirs publics se multiplient dans de nombreux territoires. Ce concept est disponible sur la Communauté de communes de Pont-Audemer Val de Risle (CCPAVR) depuis septembre 2020. L’intercommunalité et le Pôle mobilité Risle-Pays d’Auge lancent ce service accompagnés par le premier réseau d’auto-stop de proximité en France : la société Rezo Pouce. Pour faciliter la prise en main, près de 100 panneaux sont installés sur les 32 communes du territoire pour signaler les arrêts. Une plateforme web est également administrée pour renseigner les utilisateurs. Afin d’animer de façon constante le dispositif, une communication régulière est entreprise.

L’origine du projet
+

La mobilité est une des priorités de la Communauté de communes de Pont-Audemer Val de Risle, territoire à dominance rurale. Les habitants rencontrent des difficultés dans leurs déplacements quotidiens. Afin de pallier l’insuffisance d’offres de transports et faciliter les déplacements des habitants, la collectivité crée le Pôle Mobilité Risle Pays d’Auge pour développer des dispositifs de mobilité écologique. Dans ce territoire, souvent condamné à la voiture individuelle, il faut optimiser le taux de remplissage des voitures pour les trajets quotidiens. L’auto-stop organisé dit “de proximité”, plus sécurisé que l’auto-stop “classique” semble une solution facile et peu coûteuse à mettre en place.

Mobylis

PLATEFORME DE MOBILITÉ INCLUSIVE un outil essentiel au service de la mobilité solidaire

Mobylis (anciennement le pôle mobilité de l’Étape) est une plateforme de mobilité inclusive regroupant un nombre important de services pour répondre aux besoins de mobilité des personnes en insertion sociale et professionnelle dans les départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne. Mobylis apporte des réponses concrètes : accompagnement et formation, auto-école sociale, service de location solidaire, garage social et d’autres actions plus ponctuelles. L’association a aussi vocation à promouvoir les transports doux et développe également des solutions pour les entreprises et les EPCI.

L’origine du projet
+

Il y a plus 20 ans, l’Étape, association d’insertion professionnelle, constate que les personnes qu’elle suit rencontrent des difficultés pour se déplacer sur le territoire. L’emploi et la mobilité sont étroitement liés et le manque de moyens pour se rendre sur son lieu de travail, de stage ou de formation sont des freins à l’insertion notamment dans de nombreux territoires peu denses. Pour ces territoires, l’offre de transport proposée est souvent insuffisante et ressentie comme inadaptée, car les dessertes et les fréquences des services réguliers de transport public ne répondent que partiellement aux besoins de la population.

Familles Rurales de la Manche

ACCOMPAGNER LA CRÉATION DE TIERS-LIEUX pour dynamiser les territoires ruraux

La Fédération Départementale Familles Rurales de la Manche pilote la création de tiers-lieux sur le département. Sept associations portant déjà une dynamique de développement local sur leur territoire sont accompagnées par la fédération. Ces tiers lieux ruraux contribuent au développement économique et à la qualité de vie du territoire, deux facteurs essentiels pour attirer les actifs et créer du lien social. Ils offrent une très large palette de services où coexistent souvent des activités lucratives (formation, location de matériels, etc.) et des activités d’intérêt général (inclusion, emploi social, etc.).

L’origine du projet
+

Face aux nouvelles demandes qui apparaissent dans les territoires ruraux autour du numérique, de l’emploi ou pour faire face à la disparition de certains services publics et commerces, seules les associations locales déjà implantées peuvent offrir un service de proximité en proposant des modèles hybrides : les tiers lieux. Ces structures ont toute leur place en milieu rural, même si la densité de ces territoires rend leur équilibre plus complexe à trouver.
Consciente de ces défis, Familles Rurales, qui agit pour les familles dans les territoires peu denses, s’engage à piloter la création de tiers lieux avec les associations volontaires de son réseau.

Solidarité Transport Manche et Calvados

UN SERVICE POUR LES PERSONNES NON IMPOSABLES ET SANS MOYEN DE LOCOMOTION assuré par un réseau de chauffeurs bénévoles

Le service Solidarité Transport met en relation des conducteurs bénévoles et des passagers non imposables et sans moyen de locomotion pour les aider dans leurs déplacements du quotidien (rendez-vous médicaux et administratifs, courses, visites à des proches, etc.). Le transport solidaire est également l’occasion de faire de nouvelles rencontres, de rompre l’isolement des personnes âgées et de créer un réel lien social dans les territoires ruraux. C’est une solution de mobilité solidaire et durable qui répond efficacement aux problématiques de mobilité rencontrées par certains habitants des territoires ruraux.

L’origine du projet
+

L’habitat dispersé et la concentration des services dans les centres-bourgs entraînent des difficultés pour les personnes non motorisées à se déplacer.
Ce dispositif a été initié par la Mutualité Sociale Agricole (MSA) côtes normandes, il y a 33 ans constatant que des personnes ne pouvaient pas se rendre à leurs rendez-vous, notamment médicaux, faute de moyen de locomotion et/ou de faibles revenus. Depuis, en partenariat avec la Fédération Familles Rurales Manche/Calvados, la MSA participe à la création de réseau par territoire (ancien canton). Aujourd’hui, Solidarité Transport existe aussi dans le Calvados portée par une coordination interdépartementale Solidarité Transport Manche/Calvados.

TOK TOK

DIAGNOSTIC PARTICIPATIF ET ITINÉRANT à la rencontre des habitants du territoire

En septembre 2020, Coutances mer et bocage a organisé une démarche de concertation citoyenne itinérante sur son territoire : « Tok Tok, la tournée pour parler jeunesse, famille et mobilité ». La tournée Tok Tok va à la rencontre des habitants, plus particulièrement des jeunes du territoire, au moyen d’une camionnette itinérante dotée d’outils participatifs innovants et d’une équipe d’animateurs recueillant les points de vue, les besoins et les idées (loisirs, parentalité, mobilité, etc.). Suivie et partagée par les partenaires institutionnels et associatifs du territoire, l’initiative touche un grand nombre de citoyens. La démarche est menée en régie limitant les coûts pour la collectivité.

L’origine du projet
+

Coutances mer et bocage élabore sa Stratégie de mobilité rurale et se mobilise aussi sur son Projet éducatif social local (PESL). Pour ces deux actions, la collectivité souhaite interroger les jeunes et leur famille sur leurs besoins, leurs modes de vie, leurs envies et de façon plus détaillée sur leurs problèmes de mobilité. Elle souhaite aussi inciter les participants à devenir acteurs de leur territoire en formulant des propositions et en nourrissant les projets de la collectivité. Étant un territoire rural, Coutances mer et bocage décide « d’aller vers » les habitants, notamment les jeunes souvent « exclus » ou
« s’excluant » des échanges avec la collectivité.

COCM’oblité

LA PLATEFORME DE MOBILITÉ RURALE pour tous et en multisites

Pour répondre aux problématiques de déplacements, la Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche (COCM) a mis en place, depuis janvier 2020, une plateforme expérimentale de mobilité, COCM’obilité.
Point d’information, COCM’obilité renseigne et conseille sur les différentes solutions de déplacements sur le territoire : horaires de bus, fonctionnement du transport à la demande, itinéraires cyclables, chauffeurs bénévoles. Elle propose également des services d’accompagnement pour les habitants de la collectivité (conseils en mobilité individuel ou collectif, location de véhicules à tarif social). Véritable guichet unique, elle joue un rôle d’interface entre le public et les partenaires de la mobilité du territoire.
C’est aussi un espace de co-construction et de concertation pour imaginer, adapter et mettre en place des modes de déplacements ou des pratiques de mobilité qui correspondent aux besoins des usagers.

L’origine du projet
+

La COCM est située au coeur du Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin, dans un territoire rural avec une faible densité de population.
Les diagnostics mobilité menés en amont par deux des trois anciennes Communautés de Communes ont souligné les difficultés de déplacement des habitants et les enjeux en matière de mobilité. À la création de la Communauté de Communes COCM en janvier 2017 et dans le cadre d’une opportunité avec les fonds TEPCV (Territoire à énergie positive pour la croissance verte), une étude de faisabilité a été réalisée pour imaginer une plateforme de mobilité.

Épi’Boujou

UNE ÉPICERIE VRAC ZÉRO DÉCHET INITINÉRANTE pour réduire les déplacements du quotidien

Partant du constat qu’il est difficile de trouver des produits bio en vrac près de chez soi, 4 porteurs de projet décident de monter une épicerie itinérante, se déplaçant au plus près des habitants du Havre et des alentours. Produits bio, en majorité locaux, vendus en vrac, et en circuits courts, Epi’Boujou démocratise la consommation responsable en la rendant accessible à tous. Des produits de consommation courante (pâtes, riz, lentilles, farine, produits cosmétiques et ménagers…) sont commercialisés afin de faciliter l’engagement de la population dans un monde plus durable.

L’Heureux Cycl’Eure

ATELIER CYCLE SOLIDAIRE pour promouvoir le vélo dans les déplacements du quotidien

L’Heureux Cycl’Eure incite les habitants de Seine Normandie Agglomération à redonner vie à leurs vélos et instaure une vraie culture du deux roues dans l’agglomération. En partenariat avec le Sygom (Syndicat de gestion des ordures ménagères), l’association récupère des vélos et les répare avant de les remettre en vente à bas prix. Des balades familiales en bord de Seine sont régulièrement organisées afin de sensibiliser les publics à la mobilité durable. Des ateliers d’autoréparation sont aussi donnés pour permettre à chacun d’être autonome sur l’entretien de son cycle.

Vél’Oser !

DÉMOCRATISER LE VÉLO autour de l’Avenue Verte

Installée à Arques-la-Bataille, Vél’Oser! tient un atelier participatif et solidaire et une vélo-école pour développer une mobilité durable en milieu rural (autour de Dieppe et dans le Pays de Bray). Remise en état, vente solidaire de vélos non utilisés, apprentissage de la mécanique, réparation et auto-réparation, séances d’apprentissage vélo, sorties et voyages… les activités de Vél’Oser! ne manquent pas et de nombreux partenariats sont mis en place avec des structures socio-éducatives afin d’encourager la pratique du vélo auprès des publics fragiles.

L’origine du projet
+

À partir de nombreux échanges, Vél’Oser! se dessine autour d’une conviction partagée :
le vélo peut être un levier du changement, un outil d’émancipation pour des publics éloignés de la mobilité.
La proximité de l’Avenue Verte, voie cyclable principalement dédiée au cyclotourisme, offre l’opportunité de monter des actions pour développer une culture du vélo, vecteur d’ouverture et de lien social, en particulier auprès de publics précaires et en difficulté.

Catherine Larinier
Catherine Larinier
Capitalisation et valorisation des expériences
02 35 15 78 03